Luwak

Le café Luwak provenant des déjections des chats musqués (civettes) d'Asie du Sud-Est est très prisé, et est devenu le symbole du luxe ultime du monde du café. Le prix est entre 200 et 300 euros le kilo.


Le premier qui a eu l’idée de manger les excréments du chat musqué, puis de torréfier ses fientes pour en faire une boisson devait sans doute être un peu tordu. Mais c’était finalement un avant-gardiste. Le coffé  Luwak vient d’Indonésie, et comme beaucoup d’anecdotes, l’argent est au centre de sa découverte.
 
Selon l’histoire veut qu’au XVIIIe siècle en Indonésie, les riches propriétaires colons néerlandais interdisaient aux locaux de récolter les fruits du caféier plantés à des fins financières. Mais les fermiers se sont aperçus que les chat musqués (les civettes) se nourrissaient des graines de ces arbres, qui ne poussaient pas dans la région avant l’arrivée des Néerlandais, et ont remarqué que les déjections des civettes prenaient la forme de graines. Ils les ont donc ramassé pour ensuite les nettoyer et les manger grillées et moulues.

En revanche, la façon de récolter a bien changé depuis cette époque coloniale, et The Guardian a dévoilé les tristes dessous de la production moderne de ce café. Abus sur les animaux en cage, prix gonflés… Le business du coffé Luwak est pointé du doigt en raison de ces dérives.